les États-Unis redoutent une Assemblée générale de l’ONU « super-contaminatrice » – Jeune Afrique

 les États-Unis redoutent une Assemblée générale de l’ONU « super-contaminatrice » – Jeune Afrique

António Guterres lors de sa prestation de serment devant le président de l’Assemblée générale, Peter Thomson, au siège de l’ONU, à New York, le 12 décembre 2016.

António Guterres lors de sa prestation de serment devant le président de l’Assemblée générale, Peter Thomson, au siège de l’ONU, à New York, le 12 décembre 2016. © Lucas Jackson/Reuters

Face à la multiplication des cas de coronavirus, les États-unis ont exprimé dans une note diplomatique leurs inquiétudes sur la tenue de la 76e Assemblée générale des Nations unies à New York.


Face à la recrudescence des cas de Covid-19 sur leur territoire, notamment dans l’État de New York, les États-Unis ont adressé une note diplomatique, via leur mission auprès de l’ONU, à toutes les délégations étrangères de l’Assemblée générale des Nations unies (Agnu), qui compte 193 États membres.

Dans ce document de trois pages que Jeune Afrique a pu consulter, Washington fait part de ses inquiétudes et émet des réserves quant à la tenue de la 76e Agnu, censée s’ouvrir le 14 septembre prochain.

La menace Delta



Source link

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.