Les archives de la Bastille : de la révolution à la restauration

 Les archives de la Bastille : de la révolution à la restauration

Rassembler, restaurer et mettre à disposition du public les archives de la Bastille : une tâche immense et minutieuse à laquelle s »attelènt des passionnés qui travaillent à la bibliothèque de l’Arsenal à Paris.

2 500 cartons et des centaines de milliers de feuillets constituent ce trésor historique mis à l’abri par la Bnf. Lors de la prise de la Bastille, un certain 14 juillet 1789, ces documents sont pillés, certains détruits. Depuis, inlassablement, le travail de collecte et de remise en état se poursuit. Il a débuté il y a deux cent ans.

Claire Lesage est la conservatrice des lieux : « la ville de Paris a fait des appels à la population pour que les gens rapportent ce qui a été pillé. On a des descriptions de gens qui arrivent avec deux registres dans les bras ou une brouette, une charrette, il y a des gens qui ont pris beaucoup de choses« , explique-t-elle.

Les émeutiers s’en sont pris « aux dossiers symboles du despotisme« . Encore aujourd’hui des documents d’époque sont maculés de boue et de plumes. Des passionnés, oeuvrent patiemment à leur remise en état.

Marlène Smilauer, restauratrice de la BNF. « Au moment où on prend la boîte en traitement pour gommage, et bien on découvre ce qu’il y a dans les feuillets, leur état, et puis parfois, il y a des petites plumes, puisque c’était dans les fossés, où il y avait des poules, etc. On va conserver ces éléments.« 

Ce travail au long cours dure depuis 40 ans et devrait s’achever… dans 40 ans.

Source link

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.