« Le PAM est une absolue nécessité pour que le Maroc aille de l’avant » – Jeune Afrique

 « Le PAM est une absolue nécessité pour que le Maroc aille de l’avant » – Jeune Afrique

Après Nizar Baraka (Istiqlal), Aziz Akhannouch (RNI), Saadeddine El Othmani (PJD) et Driss Lachgar (USFP), JA donne la parole à la présidente du Conseil national du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Fatima-Zahra Mansouri, à la veille des élections générales du 8 septembre.


Certains voient en elle « la conscience du PAM ». D’autres, sa « dame de fer ». Elle se décrit comme « une militante engagée » au service de sa formation, de son pays et de Marrakech, sa ville natale.

À 45 ans seulement, Fatima-Zahra Mansouri fait l’unanimité au sein du parti du tracteur, qui ambitionne de remporter les prochaines élections législatives. Présidente de son Conseil national, l’avocate et ancienne maire de Marrakech souhaite contribuer au sacre de sa formation en se représentant dans la ville ocre, avec l’ambition de « déployer au plus vite un plan de relance » pour la capitale touristique du royaume, fragilisée par la crise du Covid-19. Entretien avec l’une des rares femmes têtes de liste pour le scrutin législatif.

Jeune Afrique : Pour certains, vous êtes la conscience du PAM. Pour d’autres, sa dame de fer. Comment vous décrivez-vous au sein du PAM, au-delà de votre statut de présidente du Conseil national du parti ?

Fatima-Zahra Mansouri : Je suis d’abord une militante engagée au service de son parti, de son pays et bien évidemment de Marrakech. Le PAM porte avant tout un projet de société dont je suis profondément fière et auquel je crois. C’est cette conviction profonde qui m’anime dans l’exercice de mes fonctions de présidente du Conseil national.



Source link

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.