L’armée déployée en Afrique du Sud alors que les violences ont déjà fait six morts

 L’armée déployée en Afrique du Sud alors que les violences ont déjà fait six morts

L »armée a été déployée en Afrique du Sud au quatrième jour des violences qui ont éclaté suite à l’incarcération de l’ex-président Jacob Zuma.

Magasins pillés et incendiés

Mais les préoccupations économiques semblent avoir pris le dessus dans certains quartiers, notamment à Johannesburg où des magasins et des centres commerciaux ont été pillés et incendiés. Ces violences ont déjà fait six morts, alors que la police a procédé à plus de 200 interpellations.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a pris la parole pour condamner ces actes : « Bien que certains puissent être en colère en ce moment, il ne peut y avoir aucune justification, quelle qu’elle soit, pour que quiconque se lance dans des actions violentes, destructrices et perturbatrices qui affectent négativement les droits des autres.

« Tous les Sud-Africains sont préoccupés par le fait que certains de ces actes de violence soient basés sur une mobilisation ethnique. Cela doit être condamné par tous les Sud-Africains à tout prix car nous sommes une nation engagée dans le non-racialisme et le non-tribalisme. »

Quel sort pour Jacob Zuma ?

Les violences avaient initialement éclaté vendredi en pays zoulou dans l’Est, dont Jacob Zuma est originaire et où il s’est constitué prisonnier après avoir été condamné à 15 mois de prison pour outrage à la justice.

Pour le faire libérer, l’avocat de l’ex-président sud-africain a mis en avant l’âge avancé de son client, 79 ans, et les risques qu’il contracte le Covid-19 en cellule.

Le sort de Jacob Zuma est en train les mains des juges de la Cour constitutionnelle qui réexaminaient ce lundi sa peine

Source link

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.