la baie de Hann, poumon industriel de Dakar, veut sortir du cauchemar écologique – Jeune Afrique

 la baie de Hann, poumon industriel de Dakar, veut sortir du cauchemar écologique – Jeune Afrique

Environ huit entreprises industrielles sur dix de la région de Dakar se trouve près de la Baie de Hann. Ici, une usine du groupe Patisen à Dakar (image d’illustration)

Environ huit entreprises industrielles sur dix de la région de Dakar se trouve près de la Baie de Hann. Ici, une usine du groupe Patisen à Dakar (image d’illustration) © Sylvain Cherkaoui pour JA

Concentrant près de 80 % de la centaine d’industries implantées dans la capitale sénégalaise, l’anse dakaroise fait l’objet d’un programme de dépollution de plus de 100 million d’euros.


Une eau claire et poissonneuse, une longue plage de sable fin, un port naturel pour les pirogues… Il n’y a pas si longtemps, la baie de Hann était encore considérée comme l’une des plus belles plages de Dakar. Ce bassin naturel de près de 20 km de long, qui s’étend de la commune de Hann-Bel-Air (littoral oriental de Dakar) jusqu’à Rufisque, est devenu au fil des ans un lieu défiguré par la pollution, où l’eau claire est désormais toxique, et où le sable fin a disparu sous une masse de déchets.

Depuis quelque temps, pourtant, Mbacké Seck reprend espoir. « Quand je marche sur une bouche d’égout, c’est déjà une satisfaction ! » dit-il. Cet élu local, originaire de Hann, s’est mobilisé pour la dépollution de la baie depuis des années. Un enjeu environnemental, économique et sanitaire.



Source link

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.