Athlétisme : la kényane Agnes Tirop, ancienne championne du monde de cross, retrouvée morte

 Athlétisme : la kényane Agnes Tirop, ancienne championne du monde de cross, retrouvée morte

La fédération kényane athlétisme a annoncé ce mercredi la mort d »Agnes Tirop, à l’âge de 25 ans. Cette coureuse de fond, qui s’était illustrée à de nombreuses reprises sur le circuit mondial, a été retrouvée morte, « victime de blessures à coups de couteau », a indiqué la fédération kényane (Athletics Kenya).

Agnes Tirop a été retrouvée morte à son domicile dans le centre d’entrainement en altitude de Iten dans l’ouest du Kenya et son décès pourrait être un homicide, dont l’auteur présumé pourrait être son mari, a précisé cette même source.

Elle était considérée comme une étoile montante de l’athlétisme dans son pays. « Le Kenya a perdu un diamant qui était l’une des athlètes à la progression la plus rapide sur la scène internationale grâce à ses remarquables performances sur la piste« , a déploré Athletics Kenya dans un communiqué.

L’athlète kényane avait récemment terminé quatrième du 5 000 mètres aux Jeux Olympiques de Tokyo.Agnes Tirop avait également remporté deux médailles de bronze sur 10 000 mètres lors des mondiaux d’athlétisme de 2017 à Londres et de 2019 à Doha.

En septembre dernier, Agnes Tirop s’était également illustrée en établissant un nouveau record du monde du 10km, sans lièvres masculins, avec un temps de 30’1 » lors d’une course organisée en Allemagne.

Source link

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.