Allemagne : lendemain d’élections, prélude de tractations

 Allemagne : lendemain d’élections, prélude de tractations

En Allemagne, au lendemain des législatives, les partis se positionnent en vue de former une coalition. Les sociaux-démocrates sont en ballottage favorable. Mais le chef de file des conservateurs ne s »avoue pas totalement battu.

En Allemagne, au lendemain des législatives, la situation politique est loin d’être limpide.

Il faudra sans doute plusieurs jours, plusieurs semaines, pour les choses se décantent, et que les différents partis parviennent à s’entendre pour former une coalition.

Le chef de file du parti social-démocrate (SPD) Olaf Scholz a insisté ce lundi sur le score obtenu la veille (25,7%), un score qui le place en ballottage favorable pour accéder à la chancellerie.

En face, Armin Laschet, le chef de file des conservateurs, ne s’avoue pas battu, en dépit d’un résultat électoral historiquement bas (24,1%).

Il assure qu’il est encore susceptible de prendre la tête d’une coalition.

Les Verts et les libéraux

Les regards se tournent plus que jamais vers les Verts emmenés par Annalena Baerbock. Arrivés troisième des législatives, ils seront sans doute des partenaires incontournables de la prochaine coalition.

Les libéraux, conduits par Christian Lindner, apparaissent eux aussi comme les faiseurs de rois, à même de faire pencher une alliance dans un sens ou dans un autre.

Source link

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.